LES J.E.D.I. FOR CLIMATE AS-SIEGENT LA BNP

Télécharger le communiqué de presse

Paris, le 21 avril 2015,

Evasion fiscale et climat : Les J.E.D.I for Climate saisissent des sièges de la BNP pour les restituer au Trésor Public  

Ce mardi 21 avril à 10h30, une quinzaine de J.E.DI a saisi des sièges de l’agence bancaire BNP située dans le 12ème arrondissement de Paris et les ont restitués au centre des impôts le plus proche pour rendre justice au climat.

Une action directe non violente pour la justice climatique

Après Bizi!, ATTAC, Sauvons les riches et des activistes belges, les J.E.D.I.for Climate*, nouveau collectif de désobéissance civile, accompagnés d’huissiers, ont d’abord remis au responsable de la banque un exemplaire du « Livre noir des banques » que viennent de publier ATTAC et Bastamag . Après avoir réquisitionné les sièges de la banque BNP située dans le 12ème arrondissement de Paris, ils les ont remis au centre des impôts le plus proche afin d’aider l’ Etat à récupérer l’argent de l’évasion fiscale, ce qui participerait au financement de la lutte contre le dérèglement climatique et de la transition énergétique.

Ils entendaient dénoncer ainsi le rôle joué par la banque BNP dans l’évasion fiscale en France, qui nous coûte annuellement entre 60 et 80 milliards d’euros dans un contexte d’austérité budgétaire.

Les J.E.D.I for Climate ont cependant gardé en otage des sièges, qu’ils remettront à la BNP quand celle-ci aura rendu l’argent de l’évasion fiscale.

La BNP, banque climatiquement irresponsable

Avec 170 filiales, BNP Paribas est la banque française la plus implantée dans les paradis fiscaux. Elle reconnaît détenir 6 filiales dans les Îles Caïmans et réaliser 26 millions d’euros de chiffre d’affaires sans aucun salarié sur place, ce qui tend à indiquer que celles-ci jouent un rôle de sociétés écran.

De plus, la BNP finance encore des projets climaticides, comme la méga-centrale à charbon Tata Mundra en Inde et les sables bitumineux au Canada.

Les banques françaises se sont récemment engagées à ne pas investir dans le plus grand projet charbonnier au monde situé dans le bassin de Galilée.

A moins de 8 mois de la COP21, les banques françaises sont appelées à prendre leurs responsabilités et à faire les bons choix.

Les responsables français sont-ils dignes de recevoir la COP21 ?

Au sommet de Cancun, les États se sont engagés à verser 100 milliards de dollars au Fonds vert pour le climat afin d’aider les pays en développement à financer leur transition énergétique.

Pour l’instant, la contribution de la France à ce fonds, dont les contours sont flous, est seulement de 1,1 milliard de dollars. L’État doit récupérer l’argent de l’évasion fiscale pour dégager des moyens à la hauteur des enjeux de la justice climatique.

Les J.E.D.I.for Climate, nouveau collectif de désobéissance civile, entend défendre la justice climatique contre les criminels du climat.

Contacts Presse  : 

Benjamin Ball  : 06 49 98 57 53

Nathalie Delhommeau  : 06 85 81 15 97

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s